Update lecture #2

Mai 2017 : des bas et des hauts

Comment dire que ce mois a été riche en émotions, en déception, en frustrations... Déjà, je n'ai acheté aucun livre. Un sacrifice bien grand pour préserver mon petit budget du mois mais en fait qu'est-ce que ça m'a coûté ! J'ai lu pas mal ce mois-ci : un total de 10 livres (!!!! ok même moi je ne m'en étais pas rendue compte). Et je suis heureuse d'annoncer que j'ai complété mon challenge Goodreads de 30 livres. J'ai le même depuis trois ans et c'est la première fois que je vais jusqu'au bout (auparavant c'était même laborieux d'arriver jusqu'à vingt). Maintenant j'ai hâte de voir jusqu'où je peux aller étant donné le rytme de lecture que j'ai en ce moment.

Alors on s'était quitté sur Deeper de Robin York et pour faire simple, il y a des livres dont je ne vais pas parler dans cet article pour les raisons suivantes :

  1. j'ai déjà consacré une revue (Harder, Robin York)
  2. j'ai pas vraiment aimé (Te succomber de Jasinda Wilder, Jeu d'innocence de Jennifer L. Armentrout, Rien qu'avec toi de Renee Carlino)
  3. c'était bien mais ça ne vaut pas un article (Humaine de Rebecca Maizel)

Quoi qu'il en soit vous pouvez retrouver mes revues sur mon profil goodreads.

Mais passons à ce qui valait vraiment le coup.

L'été où - Jenny Han
L'été où je suis devenue jolie - Jenny Han

La série L’été Où…

 

Je vais faire un bilan de la série au lieu de faire tome par tome, car le bilan est complet et unanime : cette série et géniale et chaque livre était irréprochable. C’est une série pour ado, je ne vais pas le cacher. J’ai sûrement passé l’âge pour lire ce genre d’histoire. Néanmoins c’était une excellente lecture. Je me souviens avoir acheté l’un des tomes. C’était il y a longtemps et j’hésite entre le deuxième et le troisième. Quoi qu’il en soit, quand j’ai lu ce livre il y a plusieurs années, je me rappelle avoir été légèrement perdue, je savais que je ratais quelque chose. Mais je ne me suis pas posée de question parce que ce que je lisais ce suffisait à lui-même. J’ai appris par la suite que je n’avais pas lu la série complète et après avoir vu ce livre apparaître dans mes recommandations Goodreads ou sur des blogs, l’envie m’a prise de recommencer et de faire les choses bien cette fois.

 

 

Quand j’ai lu le premier tome, L’été où je suis devenue jolie, j’ai eu des doutes. Parce que l’histoire commence brutalement ou en tout cas on arrive dans un contexte qui entraine des questions sur l’antériorité de l’histoire. Tout cela à cause du fait que tout ce passe durant l’été. C’est comme une faille spatiotemporelle. On se demande comment on en est arrivé là, ce qui s’est passé durant les mois précédents. Mais en fait ce n’est pas si important. Ce qui est important c’est ce qu’il se passe durant ces quelques mois. C’est à ce moment que tout ce joue. D’habitude c’est plutôt le contraire. Dans la vraie vie, le printemps, l’automne et l’hiver sont les périodes les plus importantes car c’est là qu’on vit notre vraie vie. L’été n’est qu’une parenthèse. Dans ces livres c’est l’inverse : c’est durant l’été que tout se joue. 

J’ai été surprise par les flashbacks dans ce premier tome, mais en bien. J’ai aimé en découvrir plus. J’ai aimé connaître la vie entière des personnages, leur enfance, leur caractère, leurs jeux, leurs aventures. Tout est fluide dans la lecture. Bon, je l’avoue, ce n’est pas le livre qui engendre le maximum, de suspense et il n’y a pas vraiment d’intrigue. Mais ça ne fait rien. Ce n’est pas le bu de cette histoire.

Je dois avouer que même si je ressens souvent des émotions extrêmement fortes comme la joie, la peur, l’excitation quand je lis, il m’arrive rarement de pleurer. Pourtant j’ai versé ma petite larme à la fin de ce tome car c’est la fin justement. Tout ce que les personnages ont connu jusqu’à présent ne sera plus jamais pareil. C’est le premier jour du reste de leur vie.

Le deuxième tome, l’été où je t’ai retrouvé, est tout aussi rempli de flashbacks et on veut en savoir plus. Car on est encore en été et il s’en est passé des choses durant les mois précédents. Il y a eu des bouleversements importants et des rebondissements inattendus. Enfin pas vraiment, mais on veut quand même savoir. Même si on le voyait arriver, comme on ne le vit pas au jour le jour, on a quand même besoin d’un minimum de détails. Les personnages ont grandis et on veut savoir comment.

Dans le  tome, L’été devant nous, c’est à peu près pareil. Encore quelques flashbacks, encore de l’évolution.

 

Ce que je retiens de cette série c’est que l’auteur a réussi à nous faire vivre une histoire d’amour sans que les deux intéressés ne soient jamais ensemble. C’est vrai, en fait on ne voit pas Conrad et Belly en couple. Et pourtant ça reste magique.

 

 

Je mets 5/5 à chaque tome. Ce n’est pas l’histoire la plus exceptionnelle que j’aie pu lire, néanmoins c’est une lecture simple et fluide et qui fait plaisir. Il n’y a pas tellement de rebondissements  mais on s’attache tellement aux personnages qu’on n’a plus envie de les quitter. Petit bémol : j’aurais aimé voir plus souvent Steven, le frère de Belly dans l’histoire. Ils forment un groupe de 4 et même s’il a aussi sa vie de son côté, j’ai regretté qu’il ne soit pas plus impliqué. Bien sûr, je recommande ce livre. Et je lirais sans doute d’autre livre de cet auteur. Mention spéciale pour les couvertures des tomes qui sont magnifiques.

 

Points de discussion : Même s’ils se sont aimés et s’aime toujours, je ne pense pas que Jeremiah n’est jamais été fait pour Belly. Et même si elle l’a quitté pour son frère, je ne doute pas qu’il trouvera l’amour véritable. Cette relation qu’il a eue avec elle l’a sûrement fait grandir. Quand à Belly, je l’ai trouvé assez gamine dans le premier et le deuxième tome. Elle n’était pas assez mature à mon goût et un poil trop naïve mais c’était une ado raisonnable et j’ai apprécié son comportement et la vie qu’elle menait. La maturité est venue après, sûrement quand elle a commencé à vivre seule.

Everything Everything - Nicola Yoon
Everything Everything - Nicola Yoon

Everything Everything

 

Quand j’ai fini l’été où… je ne savais plus trop quoi lire. J’avais repoussé la lecture de ce livre depuis déjà plusieurs mois. Je n’étais pas emballée à 100%. J’avais ce livre dans ma PAL parce que j’avais vu le trailer du film et qu’il y avait de bons retours sur le livre sur la toile. Et puis je me suis lancée, surtout parce que j’aimais la couverture du livre, que je voulais voir les croquis à l’intérieur et que je voulais absolument le lire avant de voir le film.

 

J’ai été surprise au début parce que ce n’est pas vraiment écrit comme un roman classique. On lit plutôt une sorte de journal intime avec l’histoire, des pensées mes aussi des choses qui n’ont rien à voir comme des emplois du temps, des schémas et des minis revues de livres.

Certains chapitres peuvent être très courts. Parce que c’est la vie de Maddie et qu’elle est enfermée chez elle. Donc parfois ses journées ne sont pas très intéressantes. Même si elle fait le maximum pour qu’elles le soient. J’admire l’ingéniosité de Maddie pour en quelques sortes réinventer sa vie et la rendre captivante malgré tout. Son histoire d’amour avec Olly est mignonne et intense. Ils vivent tous les deux une vie loin d’être parfaite mais ils gardent la joie de vivre. J’ai aimé leurs petites théories du soir.  Elle découvre le monde avec lui.

Le dernier quart du livre a transformé cette petite histoire pleine d’espoir en cauchemar et à la fin, je dois dire que je reste sur ma faim. Je veux savoir la suite, ce que la mère devient, ce que Maddie devient, ce qu’elle va faire de sa vie après tout ce qui lui est arrivé. On se pose encore tant de question.

 

 

4/5

C’était un livre sympa, avec un rythme rapide ce qui facilitait la lecture. J’ai aimé qu’on ne tombe pas dans la pitié. Néanmoins, je rejoins toutes ces personnes qui disent que l’auteur est tombée dans la facilité avec cette fin. Elle aurait pur rester dans la vision des choses du début du roman et ça aurait été parfait. Parce que je ne doute pas que Maddie aurait trouvé un moyen de vivre sa vie malgré tout. Je recommande ce livre et j’ai très hâte de voir l’adaptation au cinéma.

Jeu de patience - Jennifer L. Armentrout
Jeu de patience - Jennifer L. Armentrout

Jeu de patience

 

Bon alors que dire de ce livre si ce n’est que je l’ai trouvé PARFAIT. Il n’y a pas d’autres mots, il était vraiment parfait du début à la fin, en passant par le milieu. Et je ne comprends pas ceux qui ne l’ont pas aimé. Il y a des livres où je sais depuis la première phrase que je vais adorer. Ce livre en fait parti et je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt.

 

Alors par où commencer. Déjà ce livre était drôle, genre vraiment. Dès les premières 40 pages j’ai presque eu des fous rires par rapport à la métaphore du cookie par exemple. Mon cœur a fondu aussi quand ils se sont parlé le premier soir pendant la fête chez Cam et qu’ils se sont dit au revoir au moins 4 fois avant de vraiement se séparer. C’était loin d’être niais, c’est juste qu’ils s’entendaient bien et ils avaient plein de choses à se dire et qu’ils étaient impatients de se découvrir. J’ai tout de suite adoré Cam, sa répartie et son égo surdimensionné. Certains disent que leur rencontre est clichés mais mi je pense juste qu’il y avait quelque chose dans l’univers qui les a forcé à se rencontrer parce qu’ils sont vraiment fait l’un pour l’autre. J’ai aimé que l’auteur nous tienne en haleine jusqu’à la presque fon du livre avec le secret de Avery. Même si je me doutais de ce qui s’était passé je n’imaginais pas que c’était si grave. Il n’est pas juste question de viol même si c’est déjà suffisamment horrible. Avery s’est retrouvé seule face à tout ça et elle a du avancer dans le vie tant bien que mal avec personne pour la soutenir et l’aider. J’ai aimé que la relation entre Cam et Avery prenne du temps. Ils ne se sont pas sautés dessus dès le troisième chapitre. Elle ne lui a pas avoué tous ses secrets tout de suite. Quand elle a fauté ils ne sont pas réconciliés dès les minutes suivantes. Il n’y avait pas de jeu malsain entre les personnages. Personne n’a essayé de manipuler l’autre. Ils ont tous les deux vécus des choses graves et ils ont appris de leurs erreurs, ils savent comment réagir ce qui fait qu’ils sont très maîtres dans leur décisions. C’était reposant, il n’y avait pas ce jeu de « je t’aime moi non plus » qu’on retrouve souvent dans ce genre de livre et qui devient lassant à la longue. Plus important encore, c’était vraisemblable. C’est ce que je recherche le plus dans les livres et je l’ai retrouvé dans celui-ci. Tout ce qui ce passe dans ce livre, les émotions par lesquelles les personnages passent, leurs réactions, tout est vrai et pourrait arriver à n’importe qui. Je n’ai donc eu aucun mal à m’identifier et à m’attacher aux personnages.

Quant aux personnages secondaires, je l’ai ai bien aimé. La famille de Cam est géniale. Raphael et Ollie ont parfaitement leur place. J’ai adoré Jacob et il m’a beaucoup fait penser à Shane Harvey dans la série Faking It. En fait dès qu’il parlait, je voyais son visage et ses expressions dans ma tête. La seule que j’ai eu du mal à cerner c’est Britt. Je l’ai trouvé bizarre au début. J’ai même cru qu’elle avait des sentiments pour Avery. Et je n’ai pas particulièrement sentie qu’elle allait bien avec le reste de la bande. Et je l’ai trouvé un peu nunuche sur les bords.

 

5/5

J’ai un peu décroché vers la fin parce que les problèmes se résolvaient et que même si dans l’histoire ça prenait des jours, dans la lecture c’était très rapide et je n’avais pas envie de terminer. Je recommande ce livre. Et je vais lire le deuxième tome. Je ne crois pas être très fan quand les protagonistes changent dans les tomes suivants mais j’ai très envie de découvrir l’histoire de Theresa. C’est la deuxième série que je lis de l’auteur et j’ai hâte d’en découvrir d’autres (elle en a écrit une tonne d’ailleurs comment elle fait ?).

 

 

Update : J'ai lu le tome deux et je l'ai détesté. La déception à son max.

 

Les fiches des romans :

 

 

Avez-vous lu ces livres ? Qu'en avez-vous pensé ? Et vous, quelles ont été vos lectures du mois de mai ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *