[Texte] Nostalgie inventée

L'année dernière j'ai participé au concours de nouvelle organisé par auféminin dont l'un des thèmes était "ma mémoire me joue des tours". Et voici ce que ça a donné...

Ma mémoire me joue des tours parfois. Certains jours, j'ai des visions de ces grandes scènes d'amour, comme celles qu'on voit dans les films. J'ai l'image de moi, enfant, jouant au pied du sapin et celle de mes parents qui déjeunent tranquillement autour de la table à manger, le sourire aux lèvres. Je sais bien que c'est ridicule puisque je ne possède même pas une seule photo de mes parents. Pourtant, je visualise clairement ma mère avec ses cheveux bruns, sûrement parce que les miens le sont aussi. Les siens sont longs, lisses et épais et elle a les yeux les plus verts qui existent. Dans ces moments, je me persuade que si je la croisais dans la rue, même avec les années passées inscrites sur son visage, je la reconnaîtrais sans aucun doute. Et j'oublie qu'en réalité, je ne connais rien d'elle, même pas son prénom. Peut-être même, l'ai-je déjà croisée des milliers de fois sans m'en rendre compte. Je me souviens que mes parents étaient heureux à l'époque et que j'étais la personne la plus importante à leurs yeux. J’étais le centre de leur univers, et peu importe les raisons qui les ont poussés à prendre leur décision, elle était sans aucun doute réfléchie et ils l'ont fait pour mon bien. Cette décision était vitale et nécessaire. Donc je crée l'illusion d'êtres parfaits pour ne plus avoir ce goût de regret dans la bouche, ni ce goût de tristesse. Et pendant quelques minutes ou quelques heures, je joue leur vie idéale dans ma tête. Une vie qui aurait pu être la mienne. Heureusement, ces moments de nostalgie purement inventés ne durent jamais longtemps et la partie la plus logique de mon cerveau reprend toujours très vite le dessus. Et ma mémoire redevient aussitôt normale et fonctionnelle. Sans ce mécanisme que je définis comme défensif et indispensable, je pourrais devenir folle. La vérité est que j'ai été adoptée à l'âge de six mois. Ma mère adoptive est blonde et nous ne fêtons pas noël. Et même si je suis bel et bien entourée d'un océan d'amour, il n'y a aucune chance pour que ces souvenirs aient un jour existés.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *