Revue n°2

Deeper et Harder, une série romantique et bouleversante

J’ai entamé ce livre un peu par hasard. Je l’avais dans la bibliothèque de ma liseuse et il avait une bonne note sur Goodreads. Comme j’étais dans une spirale où je ne pouvais pas m’arrêter de lire, qu’on était le week-end et que j’avais du temps à tuer, je ne me suis pas posée de questions et j’ai débuté ma lecture.

Les résumés

Deeper (Caroline & West #1) – Robin York
Harder (Caroline & West #2) – Robin York

Deeper (Caroline & West #1) – Robin York

Alors pour faire court, j’ai adoré ce livre du début à la fin. Au début j’étais assez dubitative. Je me suis demandée si je n’avais pas raté quelque chose, si je n’étais pas en train de lire le tome 2 au lieu du 1. Parce ce livre est rempli de flashbacks mais tellement bien écrits et intégrés dans le texte que ça en devient naturel. Comme si on devait déjà le savoir. Donc ça m’a perturbé au début. En plus de ça, je me suis rendue compte qu’il y allait avoir deux points de vue et je ne suis pas très fan de ce genre de récits. Alors au bout de 5 pages j’ai hésité : est-ce que je commençais autre chose ou est-ce que je me forçais à lire au moins quelques pages de plus ? L’histoire avait quand même l’air plutôt cool alors j’ai persisté. J’ai bien fait.

Très vite je me suis habitué à ce rythme d’écriture assez rapide. Il y a beaucoup d’informations à la fois et très peu de dialogue par rapport à la narration (et c’est plutôt l’inverse d’habitude dans les romans YA). D’ailleurs le style d’écriture est vraiment différent. En mieux. Je me contente de beaucoup moins bien que ça d’habitude mais pour le coup là c’est vraiment bien écrit. Malgré la narration on ne s’ennuie pas une seconde. Il y a beaucoup de flashbacks et pourtant ça ne ralentit pas l’histoire. Le sujet est assez lourd, toutefois il est traité avec soin et tout est vraiment réaliste et juste.

D’ailleurs, parlons du sujet.

Le « revenge porn » – vengeance pornographique ou revanche pornographique en français – est un contenu sexuellement explicite qui est publiquement partagé en ligne sans le consentement de la ou des personnes apparaissant sur le contenu, dans le but d’en faire une forme de « vengeance ».

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Revenge_porn

Je ne sais pas vraiment si c’est un sujet rare dans ce genre de roman ou pas. En tout cas, dans celui là il est traité de manière très sérieuse, et importante. Qu’on diffuse des photos de vous en pleine action sur internet c’est sérieux et important. Et l’auteur n’a pas seulement évoqué que cet aspect là. Elle a aussi évoqué l’avant et l’après. L’avant c’est à dire la confiance que l’on peut avoir en une personne qu’on connait depuis des années et qui pourtant nous trahit. L’après c’est à dire les conséquences d’un acte que vous subissez et qui peuvent nuire à votre vie à jamais. Et ce ne sont pas que des conséquences à court terme, non elles vous suivront tout au long de votre vie. Ce thème est assez bien abordé dans ce roman. Mais ce qui est bien c’est aussi qu’il apporte des solutions concrètes. Les personnes victimes de cet acte pourront s’identifier et ce livre pourra les aider.

Concernant les personnages, je les adore. Caroline et West sont si attachants. Et même les personnages secondaires sont sympas. Ce que j’aime dans ce roman et que je ne retrouve pas dans les autres livre YA, c’est qu’on prend le temps. Caro et West ne se sautent pas dessus dès le deuxième chapitre. Au contraire, ça leur prend plusieurs mois pour construire leur relation, pour faire tomber leurs barrières, pour se faire confiance à eux même et pour guérir d’abord en quelques sortes. J’ai bien aimé cet aspect là du livre, cette idée que personne ne peut nous guérir, que c’est à nous de faire le chemin. Bien sûr, c’est normal et important de se faire aider. Mais dans la plupart des livres YA que j’ai lu, dès que le protagoniste tombe amoureux, ses soucis s’envolent et il est heureux grâce à l’autre. Ce n’est pas ce qu’on nous apprend dans ce livre. Dans ce livre, on nous apprend qu’on est la source de notre propre bonheur et ce n’est pas ce que les autres pensent de nous qui nous définit. Et Caroline et West l’ont très bien compris. Ils se désirent mais ils ont tous les deux vécus des choses difficiles qui ne sont toujours pas terminées. C’est ce qui rend les choses si compliquées entre eux. Ils ont besoin de régler leurs problèmes personnels avant toute chose. J’admire leur courage et surtout leur volonté de persévérer dans la vie peut importe l’épreuve à laquelle ils sont confrontés. L’auteur a bien su retranscrire cette partie de leur personnalité et ça aussi c’est important. Bref, que de bons messages dans ce livre.

Plus globalement, l’écriture de ce roman était d’une exceptionnelle qualité. Je me contente de bien moins que ça d’habitude. Mais c’est clair que maintenant, ce livre sera la référence pour les prochains romans YA que je vais lire. Je me suis sentie apaisée durant ma lecture, pourtant c’est loin d’être une histoire apaisante. Mais l’écriture l’est. C’est fluide, sentimental, émotionnel et tranquille. Et j’ai adoré. L’intrigue était parfaite, les personnages étaient parfaits. J’ai aussi aimé qu’on ne tombe pas dans le côté niais de la romance avec des « je t’aime » à toutes les pages.

Pour résumé ce livre était parfait. Je regrette quand même que les chapitres soient aussi longs. Déjà qu’avec des chapitres courts j’ai du mal à m’arrêter de lire mais alors là avec des chapitres qui font 40 pages, c’est juste impossible. J’ai aussi regretté que certaines fois l’auteur répète la même émotion 5 fois de suite en changeant les mots. Je peux comprendre que ce soit important, mais on a compris au bout de 2 fois et ça m’a donné l’impression qu’elle voulait juste gagner plus de pages.

5/5

Je recommande ce livre à tout le monde. Sur la couverture, il est écrit « arrêtez ce que vous faites et lisez ce livre » et bien c’est exactement ce que vous devez faire. Je tiens aussi à dire que pour une fois je préfère la couverture française du livre.

Harder (Caroline & West #2) – Robin York

J’ai commencé ce livre tout de suite après la fin du tome 1.  Je ne pouvais pas m’arrêter là, j’avais besoin de savoir ce qui allait se passer pour West. Caroline, je savais que ça allait aller pour elle. Elle a appris à devenir forte. Mais West partait pour être confronté à une vie qu’il essayait de fuir et je voulais comprendre et savoir.

J’ai adoré ce tome. C’était la suite logique du premier et ça prenait tout son sens. Encore une fois, j’ai trouvé que les personnages allaient à leur rythme pour digérer tout ce qui leur arrive. L’intrigue est géniale et la force de caractère de Caroline et West est épatante. Ils sont intelligents et mature et j’aime cette version des romans Young Adult.

Ce livre était tout aussi poétique et tout aussi bien écrit que le premier tome. J’ai peut-être un peu moins aimé parce que j’ai trouvé qu’il était plus basé sur le développement personnel que sur la romance et le problème de West, bien qu’étant un problème très sérieux et important, n’a pas eu autant d’impact sur moi que le problème de Caroline. Où alors, c’est peut-être parce que le personnage de West se livre moins. Il s’ouvre moins à ses émotions ce qui fait peut-être qu’on compatie légèrement moins. Cependant, j’ai trouvé sa situation injuste et il y avait plein de faits qui avaient besoins d’être dénoncés comme par exemple le fait d’abuser d’un mineur. Même consentant, je comprends tout à fait pourquoi les relations sexuelles avec un mineur sont interdites. Même si l’adolescent en question est mature, il ne le sera jamais autant qu’un adulte et c’est mal que quelqu’un puisse avoir un ascendant aussi important sur une personne si jeune. Je ne développerais pas car je ne maîtrise pas à 100% le sujet, mais c’était un thème abordé tout en subtilité et c’était bien d’en parler.

Concernant, les personnages, je les aime toujours autant. Frankie est adorable. Et j’aime la façon qu’à West de donner des ordres à Caroline. Enfin, ce ne sont pas vraiment des ordres, c’est par exemple des « manges, Caroline ». Je trouve que c’est sexy. J’aime la relation qu’a Caroline avec son père, tout est dans le respect. J’aime l’amour que West porte à sa sœur. Et j’aime le fait que les personnages cherchent toujours à être le meilleurs d’eux même et pour eux même, pas pour plaire à quelqu’un d’autre.

4/5

J’ai enlevé un point car j’ai trouvé qu’il y avait quelques petites longueur dans ce tome, dues à beaucoup trop de réflexion et à un manque de dialogue qui auraient pu aérer le texte (ou peut-être que c’est moi, j’aime bien les dialogues). Néanmoins, Harder était génial et je le recommande tout autant que Deeper. J’aime l’écriture et la façon de voir les choses de Robin York et je vais chercher à lire autre chose d’elle.

Avez vous lu cette série ? Qu’en pensez-vous ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *