Not the one

Il faut croire que les couples parfaits n’existent pas.

 

im-not-the-one

 

On était tous les deux là, devant l’autel. On se regardait dans les yeux écoutant le pasteur faire son sermon. Ça aurait dû être le plus beau jour de nos vies. Et le premier jour de notre vie à tous les deux. Amis et famille étaient présents. On n’avait pas regardé à la dépense car ce jour, on l’attendait depuis longtemps. Tous disaient que lui et moi, nous étions une évidence, nous étions des âmes sœurs, le couple parfait, qui avait tout pour durer. Je confirmais ces propos, je croyais à ces mots que je n’aurais jamais penser entendre. Trouver l’homme de sa vie est le rêve de toute femme. Et je l’aimais, je l’aimais plus que tout. On se connaissait par cœur et on avait des tonnes de projets ensemble. De ceux qu’on peut envisager que quand on est vraiment amoureux. Et lui c’était le mec de mes rêves : attentionné, tendre, déterminé… fou de moi. Avec tout ce que ça sous-entend. C’était le mec parfait. Sa demande en mariage était gravée dans ma mémoire comme si ça c’était passé hier. Des roses, du champagne et le bruit des vagues en fond sonore. Un genou à terre, une bague, des mots d’amour. La demande en mariage idéale. Avec l’homme idéal. Je ne pouvais que répondre oui.

J’ai toujours été sûre de moi à propos de notre couple. Mais devant tout ces gens, alors que je m’apprêtais à dire oui, tout était devenu flou. J’ai d’abord cru à une crise de panique passagère, tout à fait normale quand on s’apprête à se marier. Mais quand j’ai plongé mon regard dans le sien, j’ai immédiatement trouvé cinq raisons pour dire non. Pas des raisons futiles comme sa manie de faire craquer ses doigts et que je ne supportais pas. Non, c’était de vraies raisons, valables et fondées. Un, je m’étais rendue compte que j’avais accepté de le rencontrer pour faire plaisir à mes parents. Deux, j’avais continué à le voir pour lui donner sa chance. Trois, ça avait duré pour me convaincre que pour une fois, j’avais fait le bon choix. Quatre, en fait lui et moi n’avions pas du tout les mêmes rêves. Cinq, en me mariant avec lui j’allais m’emprisonner dans une vie qui finirait par m’étouffer.

Oui, je l’aimais. Oui, il comptait pour moi. Oui, nous avions passé des années merveilleuses ensemble. Mais est-ce que c’était suffisant à mon bonheur ? Est-ce que j’étais épanouie avec lui ou est-ce que je jouais le jeu juste pour faire comme tout le monde et fonder une famille quand tous mes proches n’attendaient que ça ?

Je le regardais dans les yeux. Il lui fallut moins d’une seconde pour comprendre. Je m’approchais de lui et lui chuchotais à l’oreille : « je suis désolée, tu mérites mieux que ça ». Il était merveilleux mais, moi aussi je méritais mieux. Je l’embrassais du bout des lèvres, pour la dernière fois, et sortis lentement de l’église, sûre de mes choix. Plus personne ne déciderait de ma vie pour moi.

 

barre-de-separation-2

Hello,
Voici un autre texte écrit il y a longtemps et réécris il y a à peine 5 minutes. J’avais une autre idée pour mon second article mais je n’étais pas encore prête à le rédiger. Mais ça sera pour bientôt ! J’espère en tout cas que ça vous plaît. N’hésitez pas à laisser vos avis, vos suggestions et vos conseils.
Je vous vois bientôt.
#1love
Emelyne.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *