#bookclub

[Chronique] Les Veines de l’Océan – Patricia Engel

Les Veines de l’Océan est un des premiers livres que j’ai acheté d’occasion (Priceminister a causé ma perte) et aussi un des rares livres que j’ai lu cet été (oui j’ai du retard dans mes chroniques). J’aime beaucoup lire des livres qui dépaysent, qui parlent d’autres cultures et ce livre publié chez Flammarion a vraiment été une bonne lecture. 

 

C’est un livre que j’ai trouvé assez sombre mais aussi assez poétique dans son genre. On va suivre Reina Castillo, une jeune fille colombienne qui vit en Floride. Elle a une histoire familiale assez lourde et à la mort de son frère elle va décider de partir de chez sa mère pour aller vivre sur une petite île aux alentours. Elle va rencontrer Nesto qui lui est cubain. Nous allons découvrir une histoire qui parle d’immigration, de violence mais aussi d’amour que ce soit envers ses proches ou envers la nature. On va découvrir un peu la vie à Cuba, son histoire, sa culture, ses croyances. Et aussi une partie du voyage de Reina en Colombie. C’est assez compliqué d’en faire un résumé car il se passe quand même beaucoup de choses dans ce roman et je ne veux pas vous spoiler. Mais c’était magnifique. 

 

J’ai particulièrement aimé tout ces moments qui avaient un rapport avec la plongée ou la mer en général. Cette passion de Nesto qu’il fait découvrir à Reina. Je suis fan des pays hispaniques et j’ai aimé découvrir la Colombie et Cuba. J’ai aimé les petits mots en espagnol glissés ça et là dans le roman. Et j’ai surtout aimé que malgré la dure vie que mènent ces deux personnages, pas un moment ils ne perdent espoir. C’est un livre à lire et je le recommande à tous ceux qui apprécient ce genre de lecture. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *